La semaine économique et financière

Le coin des épargnants

La fin du mois de juillet et ce début août sont euphoriques. Est-ce la chaleur qui permet d’oublier les problèmes ou les bons résultats de quelques grandes entreprises ainsi que les perspectives de l’économie européenne au second semestre, mais l’optimisme est de rigueur. Plusieurs places boursières ont dépassé leur maximum et la bourse de Paris a franchi à nouveau la barre symbolique des 4000. Paris a ainsi terminé la semaine à 4045 points. La hausse de la semaine a été de 1,92 %.

Sinon, la semaine a été marquée par le passage du taux du Livret A de 1,75 à 1,25 %.

Etats-Unis, une baisse en trompe l’œil du taux de chômage

L’économie américaine reste toujours sur la corde raide en accumulant des bons et des mauvais signes. Ainsi, si le taux de chômage est tombé à 7,4 % le mois dernier le taux le plus faible depuis décembre 2008, cette baisse s’explique par la sortie d’un nombre important d’américains de la cohorte des chômeurs et non par leur retour à l’emploi. En effet, les créations de postes dans le secteur privé non agricole n’ont été que de 162.000 le mois dernier, en baisse par rapport aux 188.000 (chiffre révisé depuis 195.000) de juin. Le consensus espérait environ 180.000 créations nettes.

France, un déficit toujours en dérapage

Le Ministre de l’Economie a transmis à Bruxelles que le déficit public serait de 3,7 % cette année. La Cour des Comptes considère que ce déficit pourrait être de 3,8 % voire de 4,1 % si la croissance n’atteignait pas le taux de 0,1 % retenue par le Gouvernement.

Europe, retour de forme ?

A l’occasion de la réunion de la BCE, le 1er août, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, souligné que la situation s’améliorait et que néanmoins le taux d’intérêt directeur de la BCE resterait au plus bas, à 0,50 %, « pour une période prolongée », afin de favoriser la reprise.

Preuve de ce retour de confiance, Mario Draghi a mentionné que « quel que soit l’angle, le paysage est plus beau qu’il n’était il y a un an »,

La publication du « PMI » mesurant la production manufacturière indique une sortie de récession. A plus de 50 points (50,3 points), l’indice signifie que l’activité progresse.

Mais la sortie de récession sera lente. La BCE est consciente que la zone euro n’est est encore fragile avec la persistance des tensions politiques et sociales au Portugal, en Italie, en Grèce ou en Espagne.

Température d’été

Le début de la saison estivale est en demi-teinte. Le mois de juillet n’a pas été catastrophique mais le retour du beau temps n’a pas donné lieu à un afflux de vacanciers en particulier dans les hôtels. Le développement des modes alternatifs de logement comme les gîtes les chambres d’hôtes ou les locations saisonnières réduit le taux d’occupation dans les hôtels et dans une moindre mesure dans les camping.

A suivre

Lundi 5 août

Il faudra regarder en Chine l’indice PMI HSBC des directeurs des achats du secteur non manufacturier de juillet d’autant plus qu’un ralentissement est en cours. Il faudra également suivre l’indice russe PMI des directeurs des achats du secteur non manufacturier de juillet. Sera également publié l’indice PMI Markit de la zone euro des directeurs des achats du secteur non manufacturier de juillet.

Enfin pour mesurer la confirmation de la reprise américaine, il faudra analyser l’indice ISM des directeurs des achats du secteur non manufacturier de juillet.

Mardi 6 août

En Italie, sera communiqué la production industrielle de juin et le PIB du deuxième trimestre. Pour la zone euro, il faudra également regarder l’orientation des prix à l’industrie de juin

Aux Etats-Unis, sera communiquée la  balance commerciale de juin.

Mercredi 7 août

En France, les résultats du commerce extérieur de juin seront publiés.

Au Royaume-Uni, le rapport trimestriel sur l’inflation sera  publié par la Banque d’Angleterre

En Allemagne, sera communiquée la production industrielle de juin.

Aux Etats-Unis, il faudra suivre l’évolution du crédit à la consommation de juin

Jeudi 7 août

Au programme,

Au Japon, la décision de politique monétaire de la Banque du Japon et la publication des comptes courants de juin.

En Allemagne, la balance commerciale de juin. En Espagne, la production industrielle de juin

Pour la zone euro, il faudra suivre le bulletin mensuel de la BCE. LOCDE publiera, par ailleurs les indicateurs avancés du mois d’août.

Vendredi 8 août

Pour terminer la semaine, plusieurs indicateurs importants sont prévus dont pour le Japon, l’évolution des agrégats monétaires de juillet, le bulletin mensuel de la Banque du Japon

En ce qui concerne la Chine, il faudra suivre le taux d’inflation de juillet et la production industrielle de juillet.

Pour la France, l’INSEE publiera l’indice de la production industrielle de juin.

Il sera également publié le déficit budgétaire de juin.

En Italie, il faudra suivre la balance commerciale de juin. Et le taux d’inflation de juillet.

Au Royaume-Uni, il faudra suivre le solde de la balance commerciale de juin  et aux Etats-Unis, les stocks de commerce en gros de juin.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Pourquoi vos placements vous rapportent moins que vous ne le pensez... boursorama.com/actualites/pou… via @Boursorama

LE CERCLE DE L'EPARGNE : Le Mensuel du Cercle de l'Epargne N°38 de juin 201... cercledelepargne.blogspot.com/2017/06/le-men…

Le Mensuel N°38 du Cercle de l’Epargne : juin 2017 philippecrevel.fr/le-mensuel-n34…