Les Français privilégient leurs comptes courants

25/09/2014, classé dans

Le taux d’épargne reste toujours à un niveau élevé comme le démontre le résultat du deuxième trimestre. A priori, au mois de juillet et août, ils ont continué à laisser d’importantes liquidités sur leurs comptes courants. t

La croissance des dépôts à vue a été de 4,8 %, après + 4,0 % en juillet. Avec la baisse des rendements et sans surprise, les Français boudent toujours les comptes sur livrets. La baisse est de  1,1 %, après – 1,0 % en juillet

L’évolution des dépôts à terme inférieur à deux ans redevient positive (+ 1,1 % après plusieurs mois de repli).

Après prise en compte des engagements monétaires nets vis-à-vis du reste de la zone euro, la composante française à l’agrégat M3 de la zone euro progresse de + 0,5%, après + 0,4%.


France : ressources monétaires des institutions financières monétaires

Encours (en Mds €) (a) Taux de croissance annuel (en %) (a)
août-14 juin-14 juil -14 août-14
Dépôts à vue 630 5,7 4,0 4,8
= Ressources résidentes incluses dans M1 630 5,7 4,0 4,8
+ Dépôts à terme ≤ 2 ans 154 -3,4 -1,9 1,1
+ Comptes sur livret 624 -0,4 -1,0 -1,1
= Ressources résidentes incluses dans M2 1 408 1,9 1,1 1,7
+ Titres d’OPC monétaires 262 -7,2 -3,3 -3,8
+ Pensions 31 8,0 3,4 11,7
+ Titres de créance ≤ 2 ans 55 -12,3 -8,6 -7,0
= Ressources résidentes incluses dans M3 1 756 – 0,1 – 0,0 0,6
+ Engagements monétaires bruts vis-à-vis du reste de la zone euro 171 3,1 4,7 2,9
– Avoirs monétaires bruts vis-à-vis du reste de la zone euro 54 3,5 2,1 11,2
= Composante française de l’agrégat monétaire M3 de la zone euro 1 873 0,1 0,4 0,5
(a) Données cvs. Taux de croissance hors effets des reclassements et des réévaluations
Source : BdF
Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ? atlantico.fr/node/3591707

Crise sanitaire : afflux de cash sur les comptes en banque des Français via @franceinter franceinter.fr/crise-sanitair…