Le travail indépendant, voulu et subi !

14/01/2017, classé dans

Ernst and Young publie les résultats de son étude sur la « Gig Economy », ou « économie des petits boulots ». Cette étude s’appuie sur 2 sondages menés auprès de 214 organisations et plus de 1 000 travailleurs indépendants pour examiner les tendances principales de cette dynamique aux États-Unis.

 

Selon cette étude, le recours aux travailleurs indépendants dans les grandes entreprises a augmenté de 49 % aux États-Unis, au cours des 5 dernières années. 40 % des organisations interrogées comptent avoir davantage recours à ce type de travailleurs dans les 5 années à venir.

 

Les employeurs mettent en avant deux avantages. Premièrement, pour 56 % d’entre eux, le recours à des indépendants est rendu nécessaire par le fait qu’ils sont à la recherche d’une expertise spécifique non possédée par les salariés. Deuxièmement, ce recours obéit à un objectif de maîtrise et de réduction des coûts (55 % d’entre eux).

 

Les travailleurs indépendants choisissent ce statut volontairement à 75 %. Dans seulement 20 % des cas, cette situation est indépendante de leur volonté. 6 % pensent que les avantages du travail indépendants sont généralement supérieurs aux inconvénients. 80 % des sondés apprécient notamment la flexibilité offerte par cette condition. En revanche, pour 68 % des travailleurs indépendants, l’accès à une couverture médicale et le droit à la retraite restent une préoccupation majeure, de même que le recours aux congés payés ou maladie.

 

 

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Le Coin des Epargnants du 19 septembre 2020 : quelques fissures dans la pierre cercledelepargne.com/le-coin-des-ep…

"100 Milliards € ont été épargnés par les français pendant le confinement...avec quelles conséquences ?" @phcreveltwitter.com/i/web/status/1… Retweeted by Philippe Crevel