Le FMI revoit ses prévisions de croissance à la baisse

20/01/2015, classé dans

Le FMI a douché les espoirs de certains qui, nombreux, pensaient que la croissance pourrait reoartir grâce à un pétrole pas cher. Selon le FMI, la croissance sera plus faible, cette année, que prévu. Elle ne devrait pas dépasser 3,5 % quand initialement elle devait atteindre 3,8 %. En 2016, la hausse du Produit intérieur brut (PIB) global s’élèverait à 3,7 % contre 4 % anticipé encore en octobre.

Olivier Blanchard, économiste du FMI, considérait que la baisse du prix du pétrole devrait générer un surcroît de croissance compris entre 0,3 et 0,7 % l’an prochain. Pour 2016, le gain serait de 0,4 à  0,8 %.

Les pays dits avancés seront les premiers bénéciaires. Ainsi, aux Etats-Unis le taux de croissance devrait passer à  3,7 % pour 2015 et 2016 contre 3,5 % initialement prévu. Le FMI souligne néanmoins que la hausse du dollar pénalisera les exportations des Etats-Unis.

Le FMI est, en revanche inquiet pour l’Europe, où la faiblesse des perspectives d’investissement pèse sur les anticipations de croissance. Cette dernière ne s’élèvera qu’à 1,2 % (- 0,2 %) cette année pour la zone euro. Le taux de  croissance  de l’Italie devrait être de  0,4 %, de la France de 0,9% et de l’Allemagne de 1,3%.

Le FMI souligne la nécessité de maintenir une politique monétaire accommodante.

le taux de  croissance des pays émergents et en développement  devrait s’établir à 4,3 % cette année, ce qui représente 0,7 point de moins par rapport aux prévisions de l’automne dernier. cette correction est imputable en grande partie à la Chine dont la croissance sera, cette année, inférieure à 7 % (6,8 % et 6,3 % l’an prochain)  après 7,4 % en 2014 .

La Russie, devrait connaître un recul de son PIB de 3 %  cette année, avec un repli supplémentaire de 1 % en 2016. La faible croissance affectant aussi négativement le prix des matières premières, les pays producteurs – en Amérique Latine, au Moyen-Orient et en Afrique – en feront aussi les frais par une croissance moins robuste.

lire la note du FMI

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Opinion | La transition énergétique sera-t-elle régressive ? par @phcrevel lesechos.fr/idees-debats/c…

La généralisation de la participation salariale est-elle réalisable ? eur1.fr/nADyVvQ via @europe1