Sur un an, le taux d’inflation n’est plus que de 0,4 %

11/09/2014, classé dans

Après un recul au mois de juillet, les prix ont augmenté au mois d’août de  0,4 %. Néanmoins, corrigé des variations saisonnières, la hausse n’est que de 0,1 % en août 2014. Sur un an, la croissance de l’indice des prix continue de reculer à   contre 0,5 % en juillet .

Sans surprise, la hausse du mois d’août est liée à l’augmentation  des prix de certains services et de celle des produits manufacturés à la sortie des soldes en métropole. L’effet pour cette dernière est amplifié cette année par un décalage de la période de collecte des prix : celle-ci intègre en août moins de jours de soldes que l’an dernier (2 jours en 2014 contre 7 en 2013, sur 20 jours de collecte). Ces hausses de prix sont atténuées par le repli saisonnier des prix de l’alimentation et le recul des prix de l’énergie.

Les prix des produits manufacturés augmentent de 1,9 % en août 2014 par rapport à juillet 2014 mais reculent de 0,5 % par rapport à ceux d’août 2013. Après la période des soldes d’été en métropole, les prix de l’habillement-chaussures sont en hausse de 10,6 % (+1,6 % sur un an) après un repli de 13,4 % en juillet 2014. Ce rebond saisonnier est amplifié par le décalage du calendrier de collecte. Avec la fin des soldes, des hausses de prix sont également observées pour les articles de ménage en textile (+3,0 % ; —0,3 % sur un an), l’horlogerie et la bijouterie (+2,5 % ; —1,2 % sur un an), la verrerie, vaisselle et les ustensiles de ménage (+1,0 % ; —0,8 % sur un an), les meubles et les articles d’ameublement (+1,5 % ; —0,2 % sur un an), les appareils ménagers (+1,4 % ; —1,5 % sur un an) ainsi que pour la parfumerie et les produits de beauté (+1,1 % ; —0,7 % sur un an).

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ? atlantico.fr/node/3592537

#RencontresU2P Place à notre seconde table-ronde de la journée : quelles sont les conditions d'une reprise rapide e… twitter.com/i/web/status/1… Retweeted by Philippe Crevel