Or, Or vendre ou acheter

11/08/2011, classé dans
L’or, le métal précieux a perdu officiellement son rôle d’étalon monétaire en 1976 et concrètement depuis la fin de la convertibilité du dollar, il y a tout juste 40 ans (annonce de Richard Nixon, le 15 août 1971), il n’en demeure pas moins qu’il reste une valeur refuge en période de crise. Depuis le début de la crise de 2008, après une longue période de stagnation, son cours bat record sur record. Il a ainsi atteint 1800 dollars l’once. Faut-il alors acheter pour se prémunir de la crise des dettes souveraines ou vendre si on est heureux propriétaire d’or.
En prenant en compte les valeurs passés du métal jaune, la prudence est de plus en de plus de mise pour l’achat.
Ainsi, en prenant en compte, les cours actualisés pour tenir compte de l’inflation. Il apparaît que nous sommes presque au niveau à l’occasion du second choc pétrolier de 1980.
Le record était alors de  à 850$ ce qui équivaut aujourd’hui à 2477$. Rapidement après avoir atteint son point haut, le cours de l’or s’était effondré pour rester bloqué pendant près de 20 ans autour de 400 dollars soit une baisse de 50 %.
A 1800 dollars l’once, il faut considérer que les marges de progression se réduisent et qu’il est temps de dégager des plus-values. Il ne faut pas oublier que l’intérêt de l’or, ce n’est pas son rendement qui n’existe pas mais la plus-value.
<a href= »http://www.cercledesepargnants.com/wp-content/uploads/2011/08/gold-ounce-price.gif »><img src= »http://www.cercledesepargnants.com/wp-content/uploads/2011/08/gold-ounce-price-300×200.gif » alt= » » title= »gold-ounce-price » width= »300″ height= »200″ /></a>

L’or, le métal précieux a perdu officiellement son rôle d’étalon monétaire en 1976 et concrètement depuis la fin de la convertibilité du dollar, il y a tout juste 40 ans (annonce de Richard Nixon, le 15 août 1971), il n’en demeure pas moins qu’il reste une valeur refuge en période de crise. Depuis le début de la crise de 2008, après une longue période de stagnation, son cours bat record sur record. Il a ainsi atteint 1800 dollars l’once. Faut-il alors acheter pour se prémunir de la crise des dettes souveraines ou vendre si on est heureux propriétaire d’or.
En prenant en compte les valeurs passés du métal jaune, la prudence est de plus en de plus de mise pour l’achat.
Ainsi, en prenant en compte, les cours actualisés pour tenir compte de l’inflation. Il apparaît que nous sommes presque au niveau à l’occasion du second choc pétrolier de 1980.
Le record était alors de  à 850$ ce qui équivaut aujourd’hui à 2477$. Rapidement après avoir atteint son point haut, le cours de l’or s’était effondré pour rester bloqué pendant près de 20 ans autour de 400 dollars soit une baisse de 50 %.
A 1800 dollars l’once, il faut considérer que les marges de progression se réduisent et qu’il est temps de dégager des plus-values. Il ne faut pas oublier que l’intérêt de l’or, ce n’est pas son rendement qui n’existe pas mais la plus-value.
<a href= »http://www.cercledesepargnants.com/wp-content/uploads/2011/08/gold-ounce-price.gif »><img src= »http://www.cercledesepargnants.com/wp-content/uploads/2011/08/gold-ounce-price-300×200.gif » alt= » » title= »gold-ounce-price » width= »300″ height= »200″ /></a>

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Pourquoi vos placements vous rapportent moins que vous ne le pensez... boursorama.com/actualites/pou… via @Boursorama

LE CERCLE DE L'EPARGNE : Le Mensuel du Cercle de l'Epargne N°38 de juin 201... cercledelepargne.blogspot.com/2017/06/le-men…

Le Mensuel N°38 du Cercle de l’Epargne : juin 2017 philippecrevel.fr/le-mensuel-n34…