Les années électorales sont mauvaises pour les travaux publics et si en plus il y a la crise

28/04/2014, classé dans

L’INSEE vient de rendre public l’opinion des entrepreneurs des travaux publics sur le climat conjoncturel se dégraderait au deuxième trimestre.
En avril 2014, le jugement sur l’activité se dégrade. Le solde d’opinion correspondant à l’activité passée diminue par rapport au trimestre précédent et atteint un niveau proche de sa moyenne de longue période. Le solde correspondant à l’activité prévue a baissé et se situe en dessous de sa moyenne de longue période. Les entrepreneurs sont nettement plus nombreux qu’en janvier à juger leurs carnets de commandes inférieurs à la normale pour cette période de l’année.
Les contraintes de production restent à un niveau très faible : seules 5 % des entreprises déclarent être contraintes par une insuffisance de main-d’œuvre.
Les entrepreneurs sont plus nombreux à anticiper une baisse des effectifs. En avril 2014, les entrepreneurs sont beaucoup plus nombreux qu’en janvier à anticiper une baisse des effectifs pour le prochain trimestre. Le solde d’opinion correspondant passe en dessous de sa moyenne de longue période.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

After Business du mercredi 21 novembre 2018 avec @phcrevel au sujet de la situation budgétaire italienne… twitter.com/i/web/status/1…

Stabilité pour le climat des affaires au mois de novembre cercledelepargne.com/stabilite-clim…

Le Livret A affiche sa plus forte décollecte depuis trois ans lesechos.fr/finance-marche… via @LesEchos