Croissance de 0,2 % au premier trimestre pour la Banque de France

10/03/2014, classé dans

La Banque de France, dans a dernière enquête de conjoncture, souligne quelques signes encourageants pour l’économie française.

Selon la Banque de France, la production industrielle a progressé au mois de  février et cela dans pratiquement tous les secteurs, en particulier la chimie, l’industrie pharmaceutique et les machines et équipements. Les livraisons s’intensifient.

Les carnets de commandes s’étoffent quelque peu. Les  stocks restent maîtrisés. En revanche, les  prix des produits finis baissent mais cela est imputable à une diminution des prix de l’énergie. Les trésoreries se maintiennent en-dessous de leur moyenne de long terme. Pour le mois de mars, la Banque de France est optimiste et prévoit la poursuite de l’augmentation.

En ce qui concerne les services, la Banque de France considère que l’activité  progresse, notamment dans les services informatiques et le travail temporaire. Les effectifs sont en légère augmentation.  Les prix sont stables.  Les trésoreries poursuivent leur redressement, dépassant leur moyenne de longue période. Elle considère qu’en fonction des réponses des dirigeants d’entreprise une hausse de l’activité est possible en mars.

Dans ces conditions, la Banque de France table sur une hausse du PIB de 0,2 % au premier trimestre soit un peu moins qu’au précédent.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone