100 000 milliards de dollars de dette

Le monde vit sur une montagne de dettes, plus de 100 000 milliards de dollars soit plus que le PIB qui est de 75 000 milliards de dollars. Et encore, cette dette ne comprend que les dettes publiques et les dettes des sociétés non financières. La dette a explosé en cinq ans du fait de la crise financière. Elle s’élevait à 70 000 milliards de dollars en 2007 et 40 000 milliards de dollars en 2000. Les bulles spéculatives, le soutien aux banques et à l’activité expliquent cette envolée. Les titres de dettes publiques ont augmenté de 80 % de 2007 à 2013 pour atteindre 43 000 milliards de dollars. Les faible staux d’intérêt ont favorisé cette progression exponentielle. Chaque terrien dispose d’une dette de plus de 6 142 dollars. Les dettes publiques représentent 72 % du PIB en moyenne mondiale avec des pointes à plus de 2000 % comme au Japon.

Au rythme actuel, la dette publique qui est de 230 % dont 140 % pour le seul Etat pourrait atteindre 600 % en 2050. Le Japon doit faire face à un vieillissement, à une baisse des gains  de productivité ce qui conduit automatiquement à une progression de la dette par raréfaction des recettes et augmentation des dépenses sociales.

Les voies de sorties de cette augmentation de la dette publique passent soit par une réduction pour de nombreuses années de la croissance, soit par une négociation aboutissant à des effacements ou des rééchelonnements. La banqueroute est, en règle générale, la conclusion de toute bulle d’endettement. L’histoire comporte de nombreux exemples en la matière.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone