Les retraites complémentaires en question

15/12/2014, classé dans

Ce n’est pas une réelle surprise mais la Cour des Comptes, dans un rapport qui sera publié le 18 décembre, souligne que les deux principaux régimes complémentaires ne sont pas viables en l’état. 18 millions de salariés et 4 millions de cadres sont concernés. Les régimes complémentaires sont confrontés à une augmentation des dépenses avec l’arrivée des baby-boomers à l’âge de la retraite qui en plus ont accumulé de nombreux points de retraite et qui remplacent des générations à faibles pensions. De plus la stagnation économique avec celle de l’emploi freine la rentrée des recettes. De ce fait, les régimes comptes de l’AGIRC et de l’ARRCO s’enfoncent dans le rouge malgré l’apport des réserves. L’AGIRC est le régime le plus exposé avec 1,24 milliard d’euros de pertes en 2013 quand l’ARRCO A été dans le rouge à hauteur de 400 millions d’euros. Les réserves devraient disparaître d’ici quelques années. Elles s’élèvent à 16 milliards d’euros pour l’AGIRC et à 400 millions d’euros pour l’ARRCO.

La Cour des Comptes met l’accent également sur les coûts de gestion des régimes complémentaires qui atteindraient  2,7 % du montant des cotisations recueillies.

Le grand nombre de structures explique ce surcoût.  Par ailleurs, les caisses de retraite complémentaires  ne seraient pas d’une fiabilité à tout usage.  Ainsi selon la Cour des Comptes, en 2012, près de 10 % des assurés Agirc et 20 % des assurés Arrco faisaient l’objet d’une liquidation erronée de leur pension ».  E<n 2013,  265 M€ n’ont pas été versés à des allocataires qui y avaient droit.

Au niveau des recettes, il y aurait du fait d’un mauvais recouvrement un manque à gagner de 2 à 2,5 milliards d’euros.

Les prochaines négociations prévues au début de l’année 2015 seront donc délicates. La Cour des Comptes propose le report de l’âge de liquidation à 64 ans ce qui va dans le sens du MEDEF mais qui n’est pas acceptable pour les syndicats. De nombreuses pistes sont à l’étude dont l’ouverture progressive des droits en fonction de l’âge, la fusion des caisses, la réduction du taux de la réversion, la diminution de la valeur du point….

Dans tous les cas, les caisses complémentaires entrent dans l’oeil du cyclone.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Le PIB US au 3ème trim, c'est pour demain. @AtlantaFed l'attend à + 37 %. Rappel pour les étourdis : il s'agit d'u… twitter.com/i/web/status/1… Retweeted by Philippe Crevel

Sortie ce vendredi à 7 h 30 de la 1è estim. du PIB en France au 3ème trim. Rarement un résultat aussi exceptionnel… twitter.com/i/web/status/1… Retweeted by Philippe Crevel