La zone euro, toujours en excédent commercial

18/08/2014, classé dans
Selon Eurostat, la zone euro  a enregistré un excédent de 16,8 milliards d’euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +15,7 mrds en juin 2013. Le solde enregistré au mois de mai 2014 s’établissait à +15,4 mrds d’euros, contre +14,6 mrds en mai 2013. En juin 2014 par rapport à mai 2014, les exportations corrigées des variations saisonnières ont diminué de 0,5%, tandis que les importations ont augmenté de 0,5%.
Le solde des échanges de biens extra-UE  pour le mois de juin 2014 indiquent un excédent de 2,9 mrds d’euros, contre +8,6 mrds en juin 2013. En mai 2014, le solde était de +0,5 mrd d’euros, contre +15,0 mrds en mai 2013. En juin 2014 par rapport à mai 2014, les exportations corrigées des variations saisonnières ont reculé de 0,3% et les importations de 0,1%.
Les plus fortes augmentations ont été enregistrées, pour les exportations de l’UE28, avec la Chine (+10% en janvier-mai 2014 par rapport à janvier-mai 2013) et la Corée du Sud (+8%), et pour les importations de l’UE28, avec la Corée du Sud (+10%), la Suisse et la Turquie (+6% chacun). Les baisses les plus marquées ont été observées pour les exportations à destination de la Suisse (-22%), de la Russie (-12%) et de l’Inde (-11%), ainsi que pour les importations en provenance de Russie (-8%), du Brésil (-7%) et du Japon (-6%).
L’excédent commercial de l’UE28 s’est accru avec les États-Unis (+41,8 mrds d’euros en janvier-mai 2014, contre +37,8 mrds en janvier-mai 2013), mais s’est réduit avec la Suisse (+19,2 mrds contre +38,0 mrds) et la Turquie (+8,3 mrds contre +12,0 mrds). Le déficit commercial de l’UE28 s’est quant à lui réduit avec la Chine (-50,9 mrds d’euros, contre -53,0 mrds) ainsi qu’avec la Russie (-38,6 mrds contre -39,6 mrds) et est resté stable avec la
Norvège (-16,9 mrds).
S’agissant du commerce total des États membres, l’Allemagne (+84,0 mrds d’euros en janvier-mai 2014) a affiché le plus fort excédent, suivie des Pays-Bas (+25,2 mrds), de l’Irlande et de l’Italie (+14,1 mrds chacun). Le Royaume-Uni (-48,1 mrds d’euros) a accusé le plus large déficit, suivi de la France (-30,4 mrds), de l’Espagne(-10,1 mrds) et de la Grèce (-8,8 mrds).
Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ? atlantico.fr/node/3592537

#RencontresU2P Place à notre seconde table-ronde de la journée : quelles sont les conditions d'une reprise rapide e… twitter.com/i/web/status/1… Retweeted by Philippe Crevel