Vous avez dit « qualité »

24/06/2018, classé dans

Le consommateur a comme objectif d’avoir le meilleur produit lui offrant la plus grande satisfaction et au moindre prix. Cette équation théorique est évidemment difficile à résoudre. Si les consommateurs des différents pays européens placent la qualité parmi les critères prioritaires pour le passage à l’achat, son appréciation diffère d’un pays à un autre. Les Allemands, les Français, les Japonais ou les Américains n’appréhendent pas obligatoirement la qualité de la même façon.

Selon une étude réalisée par le Crédoc, la qualité renvoie en priorité à la fiabilité pour les Français, les Allemands et les Américains. En revanche, pour les Japonais, plus férus de haute technologie, elle est synonyme de haute performance technologique. A la différence des trois autres pays, la France place la sécurité en deuxième position. À contrario, la performance et la facilité d’utilisation sont des critères moins déterminants en France que chez les trois autres partenaires.

Les consommateurs mettent la protection de l’environnement en 5e position parmi les critères importants quand les Allemands retiennent le caractère innovant du produit, les Américains la renommée de la marque, et les Japonais l’esthétisme.

Pour les produits alimentaires, la qualité passe par le bio et cela quel que soit le pays. En France, elle est également synonyme de bon goût, de label, de produits vendus sans intermédiaire. En Allemagne, un produit alimentaire de qualité se doit d’être cher, d’avoir été produit au niveau local et d’être bon pour la santé. Aux États-Unis, le produit alimentaire doit avoir du goût, être produit sans OGM et être frais. Au Japon, la sécurité et la production local, sans addictif priment.

En matière de services bancaires et d’assurance, les critères diffèrent sensiblement d’un pays à un autre. En France, un service financier de qualité repose sur des conditions tarifaires adaptées et sur une relation client de haut niveau. En Allemagne, le client exige une bonne rémunération de son épargne et un service professionnel. Aux États-Unis, la confiance, la réputation et l’amabilité constituent les points clefs pour apprécier la qualité d’une banque ou d’une compagnie d’assurances. De son côté, le Japonais privilégie les marques et la proximité géographique.

Pour la voiture, un véhicule de qualité se doit d’être confortable pour les Français, cher pour les Allemands et durable pour les Américains. Les consommateurs japonais mettent en avant la marque qui se doit d’être local et la faible consommation d’essence.

En matière d’hygiène et de produits de beauté, la qualité signifie efficacité en France, pour l’Allemand elle renvoie à un prix élevé, pour un Américain à un produit respectueux de l’environnement quand le Japonais attend un produit local et de marque.

La qualité avant les prix

Les Français privilégient la qualité sur le prix pour les produits alimentaires, la télévision, la Hifi, l’électroménager, les produits de beauté et les voitures. En revanche, le prix l’emporte sur la qualité quand il s’agit de services bancaires, d’assurances, d’équipements de loisirs, de réservations de voyages, de souscription d’un abonnement téléphonique ou à Internet. Au sein des trois autres pays, le classement est relativement identique. Malgré tout ; la qualité est un critère important dans la décision d’achat pour l’ameublement en Allemagne et aux États-Unis. Aux États-Unis, la priorité à la qualité domine en matière alimentaire. Les Japonais sont prêts à débourser plus pour obtenir une voiture de qualité.

Les traits de caractère des différents consommateurs ne sont pas sans lien avec leur perception de la société et leurs attentes. Ainsi, les Français mettent en avant le principe de précaution. Ils sont prêts à mettre le prix pour l’alimentaire et pour l’hygiène.  Les Allemands considèrent qu’un produit de qualité suppose un prix élevé. Ils privilégient les produits durables. Ils sont attachés à l’effet sur la santé des produits achetés. Les Américains sont sensibles aux marques tout comme les Japonais. La protection de l’environnement est également une priorité. Les Japonais ont un comportement insulaire avec une vision plus protectionniste de la qualité.

 

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Jour J pour les TOP SCPI 2018. Pour connaître en direct les lauréats, suivez à partir de 19h le hastag #TopSCPI2018twitter.com/i/web/status/1… Retweeted by Philippe Crevel

Plan de relance pour le Livret d’Epargne Populaire cercledelepargne.com/plan-de-relanc…

Remaniement ou PLF 2019 : et celui qui aura le plus d’impact pour les Français et pour le gouvernement est...… twitter.com/i/web/status/1…