Situation économique et politique de la Turquie (avril 2012)

25/04/2012, classé dans

La Turquie est la 17ème puissance économique mondiale. Elle dispose d’un fort potentiel de croissance avec comme limites sa dépendance à l’Union européenne, sa vulnérabilité géographique avec la proximité du Proche Orient.

Le risque pays est considéré comme moyen à élevé pour la SFAC, la Société générale et le MOCI tant au niveau commercial qu’au niveau transfert d’actifs.

Malgré l’importance de ces liens économiques avec l’Union européenne, la Turquie reste un pays méconnu et sous-estimé. Les progrès économiques réalisés ces dernières années sont importants et le taux de croissance est assez proche de celui des pays émergents. Son intégration dans l’Union européenne et au commerce mondial est très forte. La jeunesse de sa population constitue un gage de durabilité pour le développement de ce pays.

Il n’y a pas une mais plusieurs Turquie, la Turquie des grandes villes avec une présence occidentale forte, la Turquie rurale plus conservatrice et tentée par le radicalisme religieux. Il y a la Turquie ouverte sur l’extérieur avec les grandes entreprises et une Turquie plus nationaliste ou islamiste. Le pays pâtit d’une mauvaise image en occident et tout particulièrement en France en raison des conséquences du génocide arménien, du parti musulman au pouvoir ou de la gestion du problème kurde. La dureté du régime militaire dans les années 70 a également marqué les esprits (le film Midnight Express).

La Turquie a, en revanche, amélioré ses positions diplomatiques avec les pays du Proche et du Moyen Orient tout en conservant des liens très forts avec les États-Unis. La Turquie est membre de l’OTAN et de l’OCDE.

Politiquement, la Turquie est confrontée au problème kurde au sud-est avec de nombreux attentats. Au niveau diplomatique, la Turquie doit faire face au blocage de son éventuelle entrée dans l’Union européenne et aux tensions à ses portes (Iran, Irak, Syrie). Dans les faits, la négociation entre l’Union européenne et la Turquie est gelée en raison du non-règlement du différend avec Chypre.

Au niveau économique, la Turquie connaît un fort taux de chômage en relation avec sa structure démographique (plus du quart de la population a moins de 15 ans et seulement 6 % a plus de 65 ans). L’inflation constitue avec les inégalités sociales, les principales faiblesses du pays.

La dernière intervention du FMI date de 2000 afin d’éviter une banqueroute du secteur bancaire.

Lire la suite de la note en date du 24 avril 2012

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Pourquoi vos placements vous rapportent moins que vous ne le pensez... boursorama.com/actualites/pou… via @Boursorama

LE CERCLE DE L'EPARGNE : Le Mensuel du Cercle de l'Epargne N°38 de juin 201... cercledelepargne.blogspot.com/2017/06/le-men…

Le Mensuel N°38 du Cercle de l’Epargne : juin 2017 philippecrevel.fr/le-mensuel-n34…