L’épargne salariale, le chantier s’ouvre

05/06/2014, classé dans

François Hollande la promet depuis 2012 et depuis la réforme de l’épargne salariale attend dans les cartons. Avec la nécessité de développer l’épargne longue et le financement direct des entreprises, l’épargne salariale reprend tout son lustre. La page de l’augmentation du forfait social et du déblocage du second semestre 2013 semble être tournée au profit d’une vision plus positive du rôle de l’épargne salariale.

Les objectifs de la réforme est une stabilisation du régime fiscal et social ainsi qu’une ouverture plus grande du dispositif en faveur des PME.

Les pistes serait de descendre à 20 salariés au lieu de  50 à le seuil à partir duquel un accord de participation est obligatoire. Il faudrait revenir au principe du blocage sauf cas exceptionnel de l’épargne salariale sur une durée de 5 ans. Il faudrait certainement moduler le forfait social de 20 % qui est dissuasif et qui pénalise les PME. L’augmentation du forfait social a pénalisé les salariés qui ont reçu moins de participation et d’intéressement.

Cette réforme devrait également permettre de mettre en place un véritable régime de retraite par capitalisation collectif .

Affaire à suivre

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets