Léger rebond de la croissance au 3ème trimestre 2014

14/11/2014, classé dans

Analyse de Philippe Crevel sur la croissance

14/11/2014

La croissance de retour par la petite porte au 3ème trimestre

La France, petit rebond très fragile

Le PIB a progressé de 0,3 % au 3ème trimestre soit une progression un peu plus forte que prévue. En revanche, le taux de croissance a été revu à la baisse à -0,1% pour le deuxième trimestre.

La croissance a été portée, au troisième trimestre, par les dépenses des administrations publiques qui ont augmenté de 0,8 % contre une hausse de 0,5 % au deuxième trimestre.

Les dépenses de consommation des ménages ont légèrement progressé de 0,2 % en légère baisse par rapport au 2ème trimestre (+0,3 %). La consommation a été soutenue par les achats en énergie, par les dépenses en biens fabriqués ainsi que par celles en biens d’équipement. En revanche, les dépenses alimentaires ont reculé. Il y a dans ces évolutions des effets prix indéniables.

L’investissement, ce qui est très inquiétant, continue de diminuer, -0,6 % au 3ème trimestre contre -0,8 % au deuxième trimestre. La diminution de l’investissement est en grande partie imputable aux ménages et à l’administration publique.

Autre point inquiétant, les importations augmentent plus vite que les exportations prouvant que la France ne tire pas profit de la baisse de l’euro. Les exportations ont augmenté de 0,5% ce qui est mieux qu’au 2ème trimestre (-0,1%). Les importations ont augmenté de 1,1 % après une hausse de 0,3%. La progression des importations est plus rapide que celle de la consommation traduisant bien le problème de compétitivité de la France.

La production manufacturière progresse quand la construction continue de reculer

La production manufacturière a augmenté de 0,5% au 3ème trimestre  comme les services marchands. En revanche, la construction souffre toujours avec un recul de 1% faisant suite à la baisse de 1,4% au deuxième trimestre. Le secteur du bâtiment est pénalisé par le repli de l’investissement et la diminution des permis de construire. L’investissement dans la construction baisse de 1,7%.

Le taux de croissance en 2014 devrait atteindre 0,4%

Le taux de croissance pour 2014 pourrait, compte tenu des résultats de croissance du 3ème trimestre, atteindre les 0,4 % sur l’année. Pour mémoire, le taux de croissance a été nul au 1er trimestre et a été négatif à hauteur de 0,1 % au 2ème trimestre. Par ailleurs, il y avait un acquis de croissance en raison de la croissance passée qui était évaluée à 0,3 % pour 2014. Techniquement, l’acquis de croissance désigne ce que serait la croissance moyenne si l’économie stagnait sur chacun des quatre trimestres de l’année. Pour 2015, cet acquis sera faible à hauteur de 0,1%. Il ne sera pas aisé d’atteindre le 1 % de croissance l’année prochaine.

L’Allemagne évite la récession avec 0,1% de croissance au 3ème trimestre

Après un recul du PIB de 0,1 % au 2ème trimestre, l’Allemagne a connu une croissance 0,1% au 3ème trimestre. Le taux de croissance de l’année devrait être supérieur à 1,2%. La croissance allemande a été portée par la consommation intérieure. En revanche, comme en France, l’investissement recule.

Contact :

O2P conseil : 01 45 00 37 37

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Marchés « actions », les investisseurs en mode positif par @phcrevel cercledelepargne.com/les-marches-fi…

Démocratie sociale: monde d’après ou pas, le gouvernement conserve les mêmes travers atlantico.fr/node/3589940