Le patrimoine des Français passé au crible

24/11/2011, classé dans
L’INSEE vient de publier une étude sur les inégalités de patrimoine qui souligne la progression des inégalités. La moitié des ménages français ont un patrimoine supérieur à 150 200 euros. Ils possèdent 93 % des avoirs. Les 10 % les mieux dotés ont 50 % du patrimoine des ménages. Les 1 % les mieux dotés possèdent chacun plus de 1,9 million d’euros. Les 10 % les moins bine dotés possèdent collectivement moins de 0,1 % du patrimoine total et ont individuellement moins de 2700 euros. L’écart entre les 10 % les mieux dotés et les 50 % moins bien dotés s’est accru de 10 % de 2004 à 2010.

Les 10 % des ménages les mieux dotés ont un patrimoine supérieur à 552 300 euros soit 250 fois le montant des 10 % les moins bien dotés. Les écarts en terme de patrimoine sont plus importants que celui des revenus qui est de 4,2 entre les 10 % des ménages les plus riches et les 10 % les plus pauvres.

Les 10 % des ménages les plus dotés en patrimoine concentrent 48 % du patrimoine total, les 5 % en possèdent 35 %; les 1 %, en ont 17 %. les 10 % les plus modestes possèdent 0,05 % du patrimoine total.

62 % du patrimoine des Français est, en 2010, constitué de biens immobiliers. Près de six Français sur 10 sont propriétaires de leur résidence principale. Ce taux est de 22 % parmi les 50 % les moins bien dotés en capital. Le montant du patrimoine des propriétaires de leur résidence principale est 8,3 fois celui des non-propriétaires. Néanmoins, un tiers des propriétaires sont en fait accédants à la propriété et doivent donc rembourser leurs crédits. En prenant le patrimoine net (après prise en compte des emprunts), le rapport passe de 8,3 à 5,5.

Fort logiquement, le patrimoine croit avec l’âge pour atteindre un maximum autour de 70 ans. Le patrimoine passe de 32 700 euros autour de 30 ans pour atteindre 345 000 euros pour le ménages ayant de 60 à 69 ans. A 60 ans, les donations et les successions expliquent l’élévation du montant du patrimoine. Ainsi, un ménage ayant un de ses membres qui a 60 ans aura un patrimoine moyen de 241 300 euros en cas d’héritage et de 63 100 euros s’il n’a pas eu d’héritage.

Les travailleurs non-salariés ont des patrimoines plus élevés que les autres catégories professionnelles. Ainsi, la moitié des ménages agriculteurs ont un patrimoine de plus de 642 100 euros, la moitié des ménages de commerçants ou de chefs d’entreprise ont un patrimoine de plus de 338 700 euros. La médiane des salariés est de 126 900 euros. 45 % des actifs des indépendants est constitué de biens professionnels.

au niveau des salariés, le patrimoine médian des cadres est 35 fois supérieur à celui des ouvriers non-qualifiés.

En ce qui concerne le patrimoine financier, le patrimoine moyen est de 50 800 euros. Les 10 % des ménages les mieux dotés ont un patrimoine financier d’au moins 103 800 euros quand les 10 % les moins bine dotés n’ont que 500 euros. 50 % des ménages ont un patrimoine financier supérieur à 10 300 euros.

le patrimoine financier des professions libérales est en moyenne de 237 000 euros. Il est de 74 400 euros pour les cadres. Pour les 10 % les mieux dotés, les professions libérales ont un patrimoine financier supérieur à 477 700 euros. ce montant est de 163 800 pour les commerçants, les industriels et les artisans. Il est de 166 700 pour les cadres.

Le patrimoine financier passe de 14 900 euros en moyenne pour les moins de 30 ans à 79 300 euros pour les 60/69 ans. le patrimoine médian est de 3600 euros pour les moins de 30a ns et de 16 700 euros pour les 60/69 ans.

L’INSEE souligne les inégalités en matière de patrimoine. Elles résultent d’un phénomène cumulatif et d’une appréciation assez forte dans les années 90/2000. le patrimoine représente plus de 7 fois le revenu disponible brut des ménages contre 5 fois il y a 30 ans. par ailleurs, pour les travailleurs non-salariés, l’intégration de l’outil professionnel fausse les comparaisons.

La progression des inégalités constatée ces dernières années en matière de patrimoine est imputable à hausse des biens immobiliers qui a déformé la répartition du capital entre propriétaires et non propriétaires de leur résidence principale.

lire la note de l’INSEE

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Pourquoi vos placements vous rapportent moins que vous ne le pensez... boursorama.com/actualites/pou… via @Boursorama

LE CERCLE DE L'EPARGNE : Le Mensuel du Cercle de l'Epargne N°38 de juin 201... cercledelepargne.blogspot.com/2017/06/le-men…

Le Mensuel N°38 du Cercle de l’Epargne : juin 2017 philippecrevel.fr/le-mensuel-n34…