L’assurance-vie connait un mois de septembre printanier

24/10/2013, classé dans

La collecte nette de l’assurance-vie a atteint, au mois de septembre 2013, 1,3 milliard d’euros après avoir enregistré un petit gain de 100 millions d’euros au mois d’août et 1,9 milliard d’euros au mois de juillet. La collecte nette avait été négative de 300 millions d’euros au mois de juin 2013.

Depuis le début de l’année, la collecte nette s’élève à 11,1 milliards d’euros contre 20 milliards d’euros pour le Livret A et le LDD.

La collecte de l’assurance-vie est sujette à un phénomène de yo-yo lié à la conjoncture économique et financière, aux évolutions de la législation ainsi qu’aux rumeurs diverses et variées. A la régularité des années 2000 a succédé un rythme plus saccadé constitué de collectes positives et négatives. Elle est influencée par le contexte économique et par les aléas fiscaux.

Une collecte brute en augmentation mais encore modeste

Après un petit mois d’août en termes de collecte du fait des vacances, les épargnants ont retrouvé le chemin de leurs assureurs au mois de septembre. La baisse du taux du Livret A a certainement conduit un certain nombre d’épargnants à revenir sur l’assurance-vie. La meilleure hiérarchie des taux entre épargne à court terme et épargne à long terme porte ses fruits. La concurrence anormale du Livret A s’estompe. Les cotisations brutes ont atteint 9 milliards d’euros.  Depuis le début de l’année, elles atteignent 89,9 milliards d’euros, en augmentation de 8 %. Cette collecte reste inférieure au niveau atteint durant les années 2000 où elle se situait entre 10 et 12 milliards d’euros.

Les unités de compte remontent la pente en représentant un peu plus de 16 % de la collecte.

Des prestations en recul grâce à l’amélioration du contexte économique et financier

Ce qui permet également, une collecte nette de 1,3 milliard d’euros, c’est la poursuite du processus de baisse des prestation qui diminuent de 9 % en septembre. Depuis le début de l’année, la baisse est de 13 %. L’amélioration de la situation financière tant européenne que française incite les épargnants à rester investis en assurance-vie. L’assurance-vie bénéficie d’un évident capital confiance.

Un encours qui profite des bons résultats de la bourse

L’encours de l’assurance-vie est 1446 milliards d’euros en progression de 5 % du fait, en partie, de l’amélioration des cours boursiers.

De quoi sera fait demain, that’s the question

Les pré-annonces du rapporteur général, Christian Eckert étant intervenues au mois d’octobre n’ont pas eu d’impact sur les résultats de la collecte de septembre ; il en est de même de la modification du mode de calcul des prélèvements sociaux qui a été présenté le 26 septembre dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 et qui a été adopté par l’assemblée nationale le 23 octobre.

Compte tenu d’un contexte fiscal anxiogène, l’assurance-vie pourrait connaître une évolution encore assez heurtée d’ici la fin de l’année. Il n’en demeure pas moins que 2013 sera un meilleur  cru que 2012 grâce à l’amélioration de la conjoncture et de la progression du CAC 40 (+ 17 % depuis le début de l’année).


Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

En attendant mon papier sur ce sujet Les Stones, U2 : pourquoi les papys du rock cartonnent toujours po.st/5GMcjc via @LesEchos