La France est-elle en faillite ?

31/01/2013, classé dans

La question de la faillite de la France est revenue au coeur de l’actualité après la déclaration de Michel Sapin, Ministre des Affaires sociales. Après cette déclaration et son démenti,un sondage CSA pour BFM a été réalisé. Selon cette enquête 62 % des Français pensent que la France est en faillite. Ce sentiment est très majoritaire à droite mais minoritaire à gauche. En revanche, il traverse toutes les catégories socio-professionnelles.

Mais au-delà de la réaction épidermique, la notion de faillite est-elle utilisée à propos. La faillite de la France renvoie t-elle à la faillite de l’Etat ou à la faillite de tous les agents qui composent la France.

La faillite, c’est l’incapacité d’un agent de faire face à ses dépenses. Or, l’Etat peut encore payer ses fonctionnaires, payer les prestations et rembourser ses dettes. Certes, année après année, le poids de l’endettement s’accroît mais pour le moment il n’y a pas eu d’ insolvabilité.

Au niveau comptable, la notion de faillite peut se regarder au niveau du bila actif/passif or malgré 90 % de PIB de dettes publique, la sphère publique dispose encore d’un patrimoine positif comme en témoigne les derniers résultats de l’INSEE sur le patrimoine de la France.

Le patrimoine économique national de la France a atteint, en effet, fin 2011, 13 620 milliards d’euros en hausse de 5 % par rapport à 2010 . Il représente environ 8 fois le PIB de la France. En 2011, la France s’est endetté plus à l’étranger qu’on lui emprunte. Le passif financier net a augmenté de 323 milliards d’euros.

La principale richesse de la France provient du patrimoine des ménages qui a atteint 10 411 milliards d’euros en augmentation de 4,1 %, soit 7,9 fois le revenu disponible brut. 74 % de ce patrimoine est constitué d’actifs non financiers, essentiellement immobilier (70 %). Le patrimoine en terrains représente 1 3524 milliards d’euros. Le patrimoine logement atteint 3 563 milliards d’euros.

Le patrimoine financier des ménages qui représente 26 % de leur patrimoine. Le premier actif financier demeure l’assurance-vie avec 1430 milliards d’euros. Les ménages ont également des dettes. Le niveau d’endettement progresse lentement mais demeure plus faible que chez nos partenaires. L’endettement des ménages lié essentiellement à l’acquisition immobilière progresse plus lentement avec une hausse de 4,6 % contre 5,9 % en 2010.

Le patrimoine de la France comprend celui des entreprises. Ainsi fin 2011, la valeur nette des sociétés non financières atteint 2076 milliards d’euros. Les fonds propres des sociétés non financières représentent 6,9 fois la valeur ajoutée contre 7,2 fois en 2010.

Il faut souligner à juste titre que le patrimoine des administrations du fait de l’endettement croissant n’en finit pas de se contracter avec une baise de 13,2 %. Le patrimoine des administrations est de 507 milliards d’euros soit 30 % du PIB. Le passif financier net est de -1256 milliards d’euros en dégradation de 13,2 %.

Si la situation de la France se détériore d’année en année et qu’au bout de la route il y a la faillite, en l’état actuel des choses, il est faux de parler de banqueroute. La capacité de l’Etat à emprunter en est la preuve avec en outre la possibilité de bénéficier de faibles taux. Mais, si le doute s’installe, que la situation économique s’aggrave, il se pourrait alors que le problème de la liquidité et de la solvabilité se pose.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone