La dette publique française bientôt à 100 % du PIB ?

28/10/2016, classé dans

À la fin du deuxième trimestre 2016, le ratio de la dette publique par rapport au PIB s’est établi à 91,2 % dans la zone euro (ZE19), contre 92, % à la fin du premier trimestre 2015. Pour l’ensemble de l’Union européenne, le ratio est passé, sur la même période, de 87,5 % à 84,3 %.

Les ratios les plus élevés de la dette publique par rapport au PIB à la fin du deuxième trimestre 2016 sont toujours enregistrés en Grèce (179,2 %), en Italie (135,5 %) et au Portugal (131,7 %). Les États les moins endettés sont l’Estonie (9,7%), le Luxembourg (22,0 %) et la Bulgarie (29,4 %).

Par rapport au deuxième trimestre 2015, treize États membres ont enregistré une hausse de leur ratio de la dette publique par rapport au PIB à la fin du deuxième trimestre 2016 et quinze autres une baisse. Les plus fortes hausses du ratio ont été enregistrées en Grèce, en Lettonie et au Portugal tandis que les baisses les plus marquées ont été observées en Irlande, aux Pays-Bas  et en Hongrie.

 La France fait toujours partie des mauvais élèves. Sa dette publique de 2 250 milliards d’euros représente 98,2 % du PIB. Sur un an, elle a progressé de 0,6. Ce résultat du deuxième trimestre ne présage pas complètement de celui de fin d’année. En effet, en fonction des calendriers de remboursements et d’achats de titres, il est fréquent que le montant de la dette publique soit plus élevé de 0,4 point entre le début et la fin d’année. Néanmoins, la tendance demeure à la hausse en France.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Philippe Crevel, économiste : «La situation de l'industrie #automobile française était compliquée avant même la cri… twitter.com/i/web/status/1… Retweeted by Philippe Crevel