La croissance française en mode surplace

13/02/2015, classé dans

La croissance française pour la troisième année consécutive a atteint, en 2014,   0,4%. ce résulta a été obtenu grâce à un petit 0,1 % de croissance au quatrième trimestre.

L’année 2014 s’est caractérisée par un net recul de l’investissement, -1,6 % contre – 0,8 % en 2013. Le recul est marqué pour l’investissement des ménages avec -5,8 % et pour les administrations publiques -2,1 %. La consommation des ménages a été un peu plus forte qu’en 2013 avec une progression de 0,6 % contre 0,3 %. Le commerce extérieur a joué contre la croissance avce des importations qui ont progressé plus vite que les exportations, respectivement 3,8 et 2,7 %.

Le pouvoir d’achat des ménages s’est amélioré grâce à la baisse des prix ce qui n’a pas pour autant entraînée une progression de la demande en fin d’année. En effet, les dépenses de consommation des ménages n’ont augmenté que de 0,2 % au 4ème trimestre après +0,3 % au troisième trimestre 2014. Sur l’ensemble de l’année, du fait de la baisse des prix de l’énergie et des températures clémentes, les dépenses d’énergie ont reculé de 5,7 %.

Au niveau de la production, il faut souligner le net recul de la construction, -2,9 % après une baisse de 1,2 % en 2013. Les services non marchands ont bien résisté avec une hausse de 1,6 %. Les services marchands ont augmenté de 1,2 % quand la production de biens manufacturés est resté étale.

A la fin de l’année, la baisse de l’euro a commencé à produire ses effets avec une accélération des exportations, +2,3 % au quatrème trimestre contre 0,7 % au troisième. Les exportations de matériels de transports ont augmenté de 10 %. Le commerce extérieur a ainsi contribué à la croissance à hauteur de 0,1 point au dernier trimestre pour la première fois de l’année.

La poursuite de la baisse de l’euro, la diminution du prix du ptérole, le pacte de responsabilité, le CICE devraient produire pleinement leurs effets dans les prochains mois permettent une reprise de l’activité qui devrait être plus rapide que prévue.

Le PIB et ses composantes (source INSEE)

Le PIB et ses composantes
Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

📣Les Rencontres #Epargne et #Investissement c'est mardi sur Zoom ! Une 30e édition de haut-niveau présidée par… twitter.com/i/web/status/1… Retweeted by Philippe Crevel