Interview de Philippe Crevel sur RFI sur la tentation protectionniste de Donald Trump

02/02/2017, classé dans

Après la Chine, c’est au Japon d’être accusé par Donald Trump de dévaluer sa monnaie afin de rendre ses exportations plus compétitives. Des accusations qui interviennent après une charge dirigée hier par l’équipe Trump contre l’Allemagne. Berlin est accusé d’exploiter les autres pays de l’Union européenne et les Etats-Unis. Là aussi, c’est l’euro sous-évalué qui serait profitable aux exportations allemandes. A l’origine de ces attaques le déficit commercial américain qui ne cesse de se creuser depuis plusieurs d’années. Et Donald Trump a décidé de réctifier les choses à sa manière, estime Philippe Crevel.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Derniers tweets

Le climat des affaires : le réchauffement se poursuit cercledelepargne.com/climat-affaire…

L’assurance-vie tient la route malgré le Prélèvement Forfaitaire Unique cercledelepargne.com/lassurance-vie…

La collecte du Livret A plonge dans le rouge vif po.st/i4FDLG via @LesEchos