Au-delà des mensonges

13/11/2009, classé dans

Une dépêche AFP du 8 octobre soulignait que les fonds de pension américains ne pourraient plus payer les retraites du fait de l’effondrement des placements actions. C’est oublié que ces fonds n’investissent pas toutes les primes versées par leurs adhérents en actions, c’est oublié qu’il y a des processus de sécurisation progressive visant justement à pouvoir verser les rentes aux retraités. Plus un actif se rapproche de l’âge de cessation d’activité, plus son capital est placé dans des valeurs moins soumises aux fluctuations boursières. par ailleurs, il faut souligner que contrairement aux allégations de certains experts, les retraités de Enron ou de Maxwell ont reçu leurs pensions grâce en partie à l’existence de fonds de garantie. Ce n’est pas le krach financier qui fragilise le système de retraite mais la révolution démographique caractérisée par le vieillissement de la population.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone