L’Europe centrale boostée par l’Allemagne

17/03/2014, classé dans

Il est encore trop tôt pour mesurer l’impact de la crise ukrainienne en l’Europe centrale mais il faut souligner que cette région enregistre une forte reprise de son activité industrielle das le sillage de la croissance allemande.

En décembre 2013, la Pologne, la Roumanie et la République tchèque connaissent les taux de croissance les plus élevés avec respectivement 12%, 8% et 7% (a/a). Au mois de janvier 2014, la Pologne et la Hongrie enregistrent des progressions de leur production de plus de 6% et la Roumanie de plus de 10%.

Cette hausse est avant tout celle des industries manufacturières. Ces résultats sont supérieurs à ceux de l’UE et de la zone euro qui ne progressent respectivement que de 2,4% et 2,1% en janvier après un mois de décembre modeste à 1,3%.

L’Europe centrale joue à plein son rôle de sous-traitant de l’industrie allemande qui progresse de 3,2% en décembre et de 4,2% en janvier 2014. Par ailleurs, la dépréciation des monnaies des pays d’Europe centrale depuis l’été 2013 a permis un regain de compétitivité favorable aux exportations et donc à la croissance de l’industrie. Une explication sectorielle est également au coeur des bonnes performances enregistrées dans la région : les immatriculations de véhicules neufs ont bondit de 13% en décembre en Europe et cette tendance se poursuit en janvier 2014 (+5,5%). C’est le cinquième mois consécutif de hausse. En Europe centrale, l’industrie automobile est le principal pilier industriel et il a des effets d’entraînement sur le reste de l’économie.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone